Que veut dire la formule Barakallahou fik – sa signification ?

La signification de la formuel “Barakallahou fik”

Lire aussi : Signification de « allah y barek » et comment y repondre

Préambule

Nous utilisons souvent cette expression « Barakallahou fik » pour remercier une personne, mais que peut-elle dire ? Et à quel moment doit-on la dire ?

Cela veut dire « que la bénédiction d’Allah soit sur toi ». Baraka est un verbe conjugué ici au passé, mais on le traduira comme ça pour en comprendre le sens. Nous verrons un peu plus bas dans les paragraphes qui suivent plus de détails pour la traduction et la signification de cette expression que nous utilisons souvent dans notre vie quotidienne.

C’est une invocation que l’on fait en faveur d’une personne, on demande à Allah soubhanhou wa ta’alaa de lui rajouter dans le bien, l’augmentation dans le bonheur et dans la réussite. On prononce cette formule quand on est satisfait d’autrui ou lorsqu’on approuve une action qu’une personne aura faite envers nous.

On peut également la dire lorsque l’on voit une personne faire une sounna, ou une bonne chose même si ce n’est pas envers nous. Cette invocation peut être aussi faite en faveur d’un être humain, d’un être vivant, ou même d’un bien matériel, comme une maison ou une voiture.

Elle est souvent utilisée pour repousser le mauvais œil, comme vu dans l’article précédent ce ne sera pas Machallah que nous utiliserons, mais plutôt barakallah oufik.

Nous pouvons dire Barkallah oufik ou Barkallahou lak ou Barakallahou Alayk, le principal étant de demander la bénédiction d’Allah ta’alaa.

Et notre interlocuteur nous répondra Wafik barakallah ce qui veut dire et sur toi la bénédiction d’Allah ta’alaa.

Barakallahou fik : définition, traduction et signification profonde

Orthographe et traduction

Barakallah oufik, Barak Allah oufik, Barakallahoufik ou encore Barak Allah ufik… l’expression s’écrit de plusieurs manières dans le langage courant. Il faut admettre que toutes ces orthographes de barakallahou fik partent d’une retranscription phonétique.

En effet, Barakallahou fik en arabe s’écrit بارك الله فيك

En partant de là, la retranscription en alphabet latin le plus proche serait « Baraka Allahou fik », puisque l’expression est composée de 3 mots :

  • بَارَكَ: « Baraka » qui se traduit par le verbe « bénir » ;
  • الله: « Allah », le Très Saint Nom de Dieu qui n’est plus à traduire ;
  • فيك: « Fik » qui est mis pour « à toi ».

Lire aussi : Signification de « allah y barek » et comment y repondre

Littéralement, Barakallahou fik  en français se traduit par « que la bénédiction d’Allah soit sur toi », ou encore « Qu’Allah te bénisse ». Quand un musulman veut remercier une autre personne, il utilise certaines expressions dont « Barakallahou fik » ou encore « choukrane » qui veut dire merci. Néanmoins, c’est la première qui est la plus privilégiée notamment lorsqu’on apprécie particulièrement le geste de quelqu’un envers nous. Barakallahou fik est alors une expression plus formelle, une formule de politesse qui est également une invocation (doua). Pour être plus précis, on dit « Barakallahou fika » pour un homme, « Barakallahou fiki » pour une femme et « Barakallahou fikoum » pour un groupe de personnes.

La signification profonde de Barakallahou fik

Le musulman prononce cette formule afin d’exprimer sa satisfaction et sa gratitude envers autrui. Celui qui a la certitude qu’Allah répond aux invocations de ses serviteurs ne cessera pas de Lui demander sa bénédiction. Comme précédemment dit, cette expression est en réalité un doua (invocation) de la Sunna (tradition) du Prophète, paix et bénédiction sur lui. Il nous a dit :

« Quiconque vous fait un bien récompensez le et si vous ne trouvez pas de quoi le récompenser invoquez en sa faveur jusqu’à ce que vous considériez que vous l’avez récompensé ». (Rapporté par Abou Daoud)

Il a dit aussi :

« […] Voilà une exhortation à l’intention de celui qui a foi en Dieu et au Jour dernier, car le Seigneur ménage toujours une issue favorable à celui qui Le craint, et Il lui accorde Ses dons par des voies insoupçonnées. […] » (Sourate de la Répudiation (At-Talâq, 65:2-3))

De même, Al- Bûkharî et Muslim rapportent dans leurs sahîhs qu’Anas a dit :

« Ma mère a dit au Prophète – Paix et Bénédiction sur Lui – : « Ô envoyé d’Allah ! Anas est ton serviteur, invoque Allah en sa faveur ». Le Prophète – Paix et Bénédiction sur Lui – fit alors cette prière : « Ô mon Dieu, accrois sa fortune, rends nombreuse sa progéniture et bénis pour lui ce que Tu lui accordes ! » ». (Sahih Al Bûkharî n°=6344 et Muslim n°=2480).

La bénédiction est un des bienfaits d’Allah le Très-Haut. Sa bénédiction s’obtient et se maintient à travers la reconnaissance envers Lui. C’est dans ce sens que le Très-Haut dit :

« Et lorsque votre Seigneur proclama: «Si vous êtes reconnaissants, très certainement J’augmenterai [Mes bienfaits] pour vous. Mais si vous êtes ingrats, Mon châtiment sera terrible» » (Coran,14:7)

Le cœur et la langue du musulman expriment toute cette reconnaissance. Le cœur l’exprime quand il admet que les bienfaits ne sont qu’une grâce d’Allah le Très-Haut et cesse de prêter attention à tout autre que Lui. La langue exprime la reconnaissance (envers Allah) quand elle attribue les bienfaits au Créateur, le Transcendant, le Très-Haut, Le loue pour les bienfaits et ne tire aucune fierté des moyens et de l’intelligence et d’autres choses usées pour les obtenir, car ils proviennent tous d’Allah le Très-Haut.

Allah le Très-Haut bénit chacun de nous, puisque derrière chaque bénédiction il y a aussi une mission. À chaque fois que l’on pose une question avec « pourquoi » souvent on cherche à connaitre la raison, la motivation, le besoin ou l’intention. C’est très étonnant que des fois même dans la vie courante, il nous arrive de désirer certaines choses, mais ne sachant pas exactement pourquoi nous les désirons. Nous devons comprendre que tout ce qu’Allah le Très-Haut nous donne, sont aussi des outils qui nous permettent d’accomplir une mission quelconque. Mais hélas, actuellement beaucoup de gens ne se préoccupent pas de connaitre la mission pour laquelle Allah le Très-Haut leur accorde sa bénédiction !

Lire aussi : Signification de « allah y barek » et comment y repondre

Que répondre à Barakallahou fik ?

Parce qu’une personne vous remercie de manière formelle et vous invoque la bénédiction d’Allah le Très Haut avec l’expression « Barakallahou fik », il est tout naturel que vous le répondiez de la même manière.

Ainsi, à « Barakallahou fik » on répond « wafik barakallah » de l’arabe  وفيك بارك الله (ou encore  « wa fiki baraka allah » , « wa fik al barakah ») qui se traduit en français par « Toi aussi, qu’Allah te bénisse », « et sur toi la bénédiction d’Allah ta’alaa ».

Source : larabefacile

Share
, , , ,