Le bon comportement [Al Akhlâq], entre le naturel et l’acquis

SHeikh Muhammad Ibn Sâlih al-’Uthaymîn (rahimahullâh)

 

De même que le comportement [Khoulouq] peut être naturel, il est [aussi] acquis. Certes l’homme peut être bon et beau, [comme] il peut se vêtir des bons caractères par la voie de l’acquisition [Kassab] et de la maniabilité [Mourounah].

C’est pour cela que le Prophète (sallallahu ‘alayhi wa sallam) a dit à Achadj ‘Abdel-Qays : …« Il y a en toi deux comportements qu’Allâh aime : la mansuétude et la douceur. Il [Achadj] dit : « O Messager d’Allâh ! Est-ce que ce sont deux comportements avec lesquels j’ai été crée ou sont-ils des comportements qu’Allâh m’a accordés ? » Il répondit : « Effectivement, Allâh te les a accordé tous deux. » Il [Achadj] dit : « Louange à Allâh, Celui qui m’a accordé deux comportements qu’Allâh et Son Messager aiment. » [1]

Ceci est une preuve que les caractères louables et méritoires peuvent être naturels ou acquis. Mais pour ce qui est du comportement naturel [Taba’ân] – il n’y a pas de doute – il est plus excellent [Ahssan] que celui qui est acquis [Tatabou’ân], car le bon comportement [Khoulouq al-hassan] lorsqu’il est naturel, il devient naturel chez l’homme et ne le quitte pas.

(suite…)

Share Button

Continuer la lectureLe bon comportement [Al Akhlâq], entre le naturel et l’acquis

Comment acquérir les nobles caractères ?

SHeikh Muhammad Ibn Sâlih al-’Uthaymîne (rahimahullâh)

 

Il est possible pour la personne d’acquérir les nobles caractères par la voie de la mise en pratique, de l’effort [constant] et de l’entraînement, et la personne peut ainsi bénéficier d’un bon comportement [Khoulouq al-Hassan] par les biais [suivants] :

  • 1) – Qu’elle voit dans le Livre d’Allâh et la Sounnah de Son Messager (sallallahu ‘alayhi wa sallam), et qu’elle voit dans les textes [Noûssous] qui indiquent ceux qui détiennent d’imminents comportements [Khoulouq al-‘Adhîm], ceux [qu’Allâh] veut que l’on prenne comme caractères. Le croyant [al-Mu’min], quand il voit des textes qui complimentent une chose parmi les morales et les actes, il oeuvrera certes [en conséquence] afin de les accomplir.

Et le Prophète (صلى الله عليه وسلم) a recommandé cela dans son dire : « La ressemblance du compagnon vertueux et du compagnon mauvais est la même ressemblance que celui qui [vend] du musc et celui qui vend un soufflet de forgeron. On ne perd rien avec le vendeur du musc : soit qu’on en achète, soit qu’on sent la [bonne] odeur. Quant au soufflet du forgeron, soit qu’il te brûle le corps ou l’habit, soit que tu sentes sa mauvaise odeur. » [1]

(suite…)

Share Button

Continuer la lectureComment acquérir les nobles caractères ?

Fin du contenu

Aucune page supplémentaire à charger