Coronavirus – Covid-19 : l’Arabie saoudite suspend temporairement la Umrah

L’arabie Saoudite annonce suspend provisoirement la Umrah et le tourisme

Le ministère saoudien des Affaires étrangères a annoncé en ce Jeudi 27 Fevrier la suspension provisoire p0ur l’accomplissement de la Oumrah (le petit pèlerinage) et les sejours touristiques afin prévenir la propagation du coronavirus (Covid-19) jusqu’à nouvel ordre. Cette suspension s’applique essentiellement pour les pays où le coronavirus sévit.

Le mois de jeûne du Ramadan commence fin avril, lorsque les pèlerins accomplissent la Oumrah. Plus de 7,5 millions de personnes ont effectué la Oumrah – par opposition au haj – dans le lieu de naissance de l’islam en 2019, selon des chiffres officiels.

L’Arabie saoudite et le Qatar n’ont signalé aucun cas du coronavirus, mais les quatres autres États arabes du Golfe ont enregistrés quelques cas.

Coronavirus - Covid-19 : l'Arabie saoudite suspend temporairement la Oumrah

Le virus a infecté environ 80 000 personnes dans le monde et en a tué plus de 2 800, la majorité en Chine, où l’épidémie a commencé à la fin de l’année dernière.

Le nombre de nouvelles infections en Chine a été dépassé par de nouveaux cas ailleurs pour la première fois mercredi, l’Italie et l’Iran émergeant comme épicentres de la grippe.

Le Koweït et Bahreïn ont enregistré plus de cas jeudi, tous chez des personnes ayant visité l’Iran, ce qui porte leur total à 43 et 33, respectivement. Oman a diagnostiqué quatre cas et les Émirats arabes unis, principale plaque tournante du transit aérien, en ont signalé 13.

Confusion dans les aéroports

En Indonésie, Joko Asmoro de l’Association des organisateurs musulmans du Hadj et de la Oumrah a déclaré que 150 000 à 200 000 pèlerins indonésiens pourraient être touchés par cette suspension au cours des prochaians mois avenir. La Malaisie, avec 23 cas enregistrés du coronavirus, a conseillé à ses citoyens de reporter la visite du royaume pour l’instant.

L’indice de référence de l’Arabie saoudite a chuté de 1,1% jeudi, sous l’effet des entreprises touristiques Jabal Omar Development, Seera Group et Al Hokair Group.

Le haut responsable du tourisme du pays a déclaré cette semaine que 400 000 visas de tourisme avaient été délivrés depuis leur introduction l’année dernière pour 49 pays dans le cadre des efforts visant à augmenter les revenus non pétroliers.

Le ministère des Affaires étrangères n’a pas précisé quels États seraient touchés par les restrictions touristiques, mais a déclaré que les autorités sanitaires détermineraient où l’épidémie constituait un danger.

Dans les heures qui ont suivi l’annonce, il y a eu confusion dans les aéroports à l’étranger avec des vols à destination de l’Arabie saoudite concernant les personnes autorisées à voyager.
À Beyrouth, les passagers sans résidence saoudienne ont été empêchés d’embarquer.

Les campagnies aériennes Emirates et Flydubai, basés aux Émirats arabes unis, suite à un communiqué saoudien, ont déclaré qu’ils ne transporteraient plus de passagers avec des visas touristiques en provenance de Chine, du Japon, d’Italie, d’Iran, d’Inde, du Pakistan et d’un certain nombre de pays.

On ne sait pas sur quelle base ces États ont été identifiés et s’ils ont fait référence à la nationalité des voyageurs ou à leur lieu de départ.
Les porte-parole du gouvernement saoudien n’ont pas donner suite à ses declarations.

L’Iran a le plus grand nombre de décès dus au virus en dehors de la Chine, faisant état de 26 décès et 245 infections.

Plusieurs voisins de l’Iran ont fermé leurs frontières et interdit les vols au cours de l’épidémie. Bahreïn a déclaré qu’il avait interrompu ses vols vers l’Irak et le Liban. Les Émirats arabes unis ont déclaré que les parents doivent déclarer si des enfants ou des proches parents ont voyagé au cours des quatre dernières semaines dans plusieurs pays asiatiques, en Italie ou en Iran.

Le Qatar a reporté la conférence de dialogue interconfessionnel de Doha prévue les 3 et 4 mars, sans donner de raison. Deux sources ont déclaré que c’était sur les craintes des coronavirus. Le gouvernement du Qatar n’a pas donner suite à ses commentaires

Vous trouverez ci-dessous la liste complète des pays et territoires à partir desquels les passagers ne peuvent plus entrer en Arabie saoudite avec un visa de touriste.

L’Afghanistan, L’Azerbaïdjan, La Chine, Hong Kong, Indonésie, L’iran, Italie, Le Japon, Le Kazakhstan, Macao, La Malaisie, le Pakistan, Les Philippines, Singapour, La Somalie, La Corée du Sud, La Syrie, Taïwan, La Thaïlande, L’Ouzbékistan, Le Vietnam, Le Yémen

Share
, , , , , , ,