Les bienfaits de la graine de nigelle – الحبة السوداء

Les bienfaits de la graine de nigelle – الحبة السوداء

Les bienfaits de la graine de nigelle – الحبة السوداء

Lire aussi : Les bienfaits et les avantages du miel

D’après le hadith de Abu Salamah, Abu Hurayrah رضي الله عنه rapporte que le Prophète ‎صلى الله عليه وسلم a dit :

«Prenez cette graine de nigelle (litt : graine noire) car elle contient une guérison pour toute maladie, sauf la mort».

Al-Bukhâri (5688) et Muslim (2215)

La graine noire est la nigelle (As-Shûnîz) dans la langue des perses, le cumin noir, on la nomme également cumin indien. Al-Harbi rapporte d’après Al-Hassan que cela désigne la moutarde.

Quant à Al-Haraway, il mentionne qu’il s’agit de la graine verte du fruit du térébinthe ; mais ce ne sont que deux prétentions, et ce qui est juste est qu’il s’agit de la nigelle.

 

 

Elle comporte de très nombreux bienfaits et sa parole :

«elle contient une guérison pour toutes maladies»

est semblable à la parole d’Allâh تعالى :

‎تُدَمِّرُ كُلَّ شَىْءٍۭ بِأَمْرِ رَبِّهَا

«Détruisant tout, par ordre de son Seigneur» (Sourate Al-Ahqâf verset 25)

C’est-à-dire toutes choses pouvant être détruites, et ses semblables.

Elle est utile contre toutes les maladies froides, et aussi les maladies chaudes et sèches en amenant les forces des remèdes froids et humides, en raison de son absorption rapide si on en prend une petite quantité.

L’auteur Al-Qânun et d’autres ont mentionné le safran dans un cachet de camphre en raison de sa pénétration rapide et de l’apport de force, et il a des semblables que connaissent les experts du domaine.

Lire aussi : Les bienfaits et les avantages du miel

On ne peut exclure l’utilité du chaud sur les maladies chaudes par nature, et tu trouves cela en de nombreux remèdes, tel que la sarcocolle (Note du webmaster : Plante résineuse autrefois utilisée en médecine pour suturer les plaies) et tout ce qu’on y ajoute en remède contre la conjonctivite, comme le sucre ou autre parmi les éléments simples et chauds.

La conjonctivite est un gonflement chaud à l’unanimité des médecins ; de même le souffle très chaud est utile contre la gale.

La nigelle est chaude et sèche au troisième degré, elle élimine les gonflements, fait sortir les teignes, elle est utile contre la lèpre et la fièvre qui revient tous les quatre jours et la fièvre pituitaire, elle libère les occlusions, décompose les gaz, et assèche la moiteur et l’humidité de l’estomac. Si on la broie, qu’on la pétrit avec du miel, et qu’on la boit avec de l’eau chaude, elle dissout les calculs dans les reins et la vessie, elle est diurétique, fait s’écouler les règles et le lait si on la boit plusieurs jours.

Si on la chauffe avec du vinaigre et qu’on l’enduit sur le ventre, elle élimine les boutons causés par la teigne.

Si on la pétrit avec l’eau de coloquinte fraîche ou cuite, son efficacité à extraire les vers sera plus grande, elle évacue, découpe, dissout et guérit du rhume froid, si on la broie, qu’on l’enveloppe d’un bout de tissu et qu’on la respire continuellement.

Son huile est utile contre les piqûres du serpent, les verrues, et les grains de beauté.

 

 

Si on en boit un Mithqâl avec de l’eau, elle est efficace contre l’essoufflement et la gêne respiratoire.

En pansement, elle est utile contre la céphalée froide.

Si on en trempe sept grains dans le lait d’une femme, qu’instille ensuite le malade atteint de jaunisse, cela sera très utile.

Si on la cuit avec du vinaigre et qu’on s’en gargarise, elle calme la douleur des dents causée par le froid ; et si on l’instille broyée par le nez, elle est utile pour évacuer le liquide accumulé dans l’œil.

Appliquée en pansement avec du vinaigre, elle élimine les pustules, la gale suintante, et dissout les gonflements pituitaires chroniques, ainsi que les gonflements durs.

Elle est également utile pour traiter la paralysie faciale, si on instille par le nez son huile ; et si on en boit d’un demi à un Mithqal, elle est utile contre la piqûre de la tarentule.

Si on la broie finement et qu’on la mélange avec l’huile de la graine verte et qu’on en met trois gouttes dans l’oreille, elle sera utile contre ce qu’on peut y trouver comme froid, air et occlusion.

Grillée et broyée finement, puis trempée dans l’huile et instillée dans le nez à une dose de trois ou quatre gouttes, elle sera utile contre le rhume qui s’accompagne de nombreux éternuements.

Brûlée et mélangée avec de la cire fondue avec de l’huile d’iris ou de henné, si on s’en enduit, elle est utile et élimine les lésions apparaissant sur les jambes préalablement lavées avec du vinaigre.

Broyée avec du vinaigre, si on s’en enduit, elle est utile et guérit la lèpre, le vitiligo noir, et l’impétigo profond.

Si on la broie finement et qu’on en avale une quantité de deux dirhams par jour avec de l’eau froide, cela sera très utile à celui qui est mordu par un chien enragé, avant que l’eau ne soit finie, et le malade sera préservé de la perte.

Si on instille son huile, elle sera utile contre l’hémiplégie et le tétanos en éliminant leurs matières.

Si on en fait des fumigations, elle chasse les bêtes venimeuses.

Si on dissout la sarcocolle dans l’eau et qu’on applique dans l’anus, puis qu’on saupoudre de nigelle, ce sera une très bonne poudre contre les hémorroïdes.

Ses bienfaits sont beaucoup plus nombreux encore que ce que nous avons mentionnés.

Si on en boit il faut seulement en prendre une quantité de deux dirhams, et certains ont prétendu que trop en consommer était mortel.

Tiré du livre La médecine prophétique – الطب النبوي لابن القيم

 

Lire aussi : Les bienfaits et les avantages du miel

L’huile de nigelle et le siwak sont disponibles sur le site https://www.amlou.fr/

Share Button

abusaffiyah

%d blogueurs aiment cette page :