L’invocation à réciter lors des dix dernières nuit du mois de ramadan

L’invocation à réciter lors des dix dernières nuit du mois de ramadan

L’invocation à réciter lors des dix dernières nuit du mois de ramadan

Lire aussi : Les dix dernières nuits du Ramadan

 

invocation à réciter lors des dix dernières nuit du mois de ramadan

 

 

L’invocation à réciter lors des dix dernières nuit du mois de ramadan est la suivante :

D’après Aicha (qu’Allah l’agrée), j’ai dit au Prophète (que la prière d’Allah et son salut soient sur lui): «Ô Messager d’Allah ! Vois-tu si je connais dans quelle nuit est la nuit du destin que dois-je dire durant cette nuit ?»Le Prophète (que la prière d’Allah et son salut soient sur lui) a dit :« Tu dis : Ô Allah tu es certes Celui qui efface les péchés, tu aimes effacer les péchés alors efface mes péchés ».

عن عائشة رضي الله عنها قلتيا رسول اللهأرأيت إن علمت أي ليلة ليلة القدر ما أقول فيها ؟ قال رسول الله صلى الله عليه و سلم : قولي :

اللهم إنك عفو تحب العفو ، فاعف عني

(Rapporté par Ahmed, tirmidhi et Ibn Maja et authentifié par cheikh Albani dans mishkat al masabih n°2091)

« Ô Allah tu es certes Celui qui efface les péchés,tu aimes effacer les péchés alors efface mes péchés»

اللَّهُمَّ إِنَّكَ عَفُوٌّ تُحِبُّ العَفْوَ فَاعْفُ عَنِّي

Allahouma Inaka ‘Afouwoun Touhiboul ‘Afwa Fa’fou ‘Anni

Remarque importante : Beaucoup de gens rajoutent le terme ‘karim’ dans cette invocation en disant : « Allahouma Innaka ‘Afouwoun Karim… ». Cheikh al Albani a expliqué dans la Silsila Sahiha vol 7 p 1011 et 1012 que ceci est une erreur et que ce terme ne fait pas partie du hadith rapporté du Messager d’Allah (que la prière d’Allah et son salut soient sur lui).

 

Video

 

 

Selon Abû Huraïra Les dix dernières nuits du Ramadan, le Prophète a dit Les dix dernières nuits du Ramadan : « Quiconque jeûne pendant le mois du Ramadan avec foi et en aspirant à la récompense, se verra pardonner ses fautes passées. Quiconque prie la nuit du Destin avec foi et en aspirant à la récompense, se verra pardonner ses fautes passées. » Toujours selon Abû Huraïra Les dix dernières nuits du Ramadan, ce dernier a dit Les dix dernières nuits du Ramadan : « Quiconque prie les nuit du Ramadan avec foi et en aspirant à la récompense se verra pardonné ses péchés passés. »

Ce Hadith recense trois moyens de se faire pardonner les péchés commis dans le passé.

Autrement dit, il faut jeûner le mois du Ramadan, prier durant ses nuits, et durant la Nuit du Destin en particulier. À elle seule, la Nuit du Destin efface les fautes qui ont pu se produire au début, au milieu, ou à la fin des dix derniers jours. Que la personne s’en rende compte ou non, l’absolution des péchés n’attend pas la fin du mois pour se voir effective ; contrairement au Ramadan et à la prière nocturne pour lesquels il faut attendre la fin du mois pour en savourer les fruits.

 

 

 

Dès que le mois se termine en effet, le fidèle achève le jeûne et les veillées spirituelles. L’absolution des péchés a lieu tout de suite après l’interruption des deux moyens qui ont permis de l’obtenir. Ces deux moyens sont le jeûne pour les journées et la prière pour les nuits du mois du Ramadan.

Une fois les limites du mois franchies, les jeûneurs ont rempli leur devoir. Ils n’ont plus qu’à attendre la récompense qui se traduit par le pardon. En allant à la prière de l’Aïd, leurs récompenses leur sont distribuées. Quand ils rentrent chez eux, ils ont déjà perçu leur dû en entier.

La récompense est proportionnelle à l’effort requis ; celui qui n’a pas rempli correctement son devoir devra s’en prendre à lui-même. Salmân affirme à ce sujet : « La prière est une balance, celui qui donne la bonne mesure sera pleinement rétribué, et pour celui qui voudrait tricher vous connaissez pertinemment le sort des tricheurs. » Le jeûne et les bonnes œuvres en général sont de cet ordre. Celui qui s’acquitte de sa dette compte parmi les serviteurs d’Allah les plus loyaux tandis que celui qui veut tricher alors malheur aux tricheurs ! Honte à celui qui rempli avec soin la mesure de ses passions alors qu’il néglige injustement la balance de son jeûne et de sa prière !

 

Share Button

abusaffiyah

%d blogueurs aiment cette page :